L'apprentissage (DAP et CCP)

L‘apprentissage est le rapport d’éducation et d’instruction professionnelles entre une entreprise formatrice, reconnue comme qualifiée à cet effet et un apprenti, afin que le premier enseigne la pratique d’une profession à ce dernier.

Conformément à la loi modifiée du 19 décembre 2008, la formation professionnelle comprend :

 

  • une formation pratique en entreprise;
  • une formation générale scientifique, morale et sociale.

La formation professionnelle initiale donne aux jeunes un enseignement général, théorique et pratique qui leur permet d’obtenir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme officiel ou un certificat officiel.

Au Luxembourg, la formation professionnelle initiale se fait dans le cadre de l’enseignement secondaire technique. Elle propose quelque 120 formations axées sur le monde professionnel.

La formation professionnelle initiale est offerte aux cycles moyen et supérieur des lycées publics et privés.

Avec la loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle, la formation professionnelle a connu une profonde réorganisation. Celle-ci vise notamment à :

  • faciliter l’intégration des jeunes et des adultes dans la vie économique et sociale grâce à une meilleure qualification ;
  • faciliter l'accès à l’apprentissage tout au long de la vie ;
  • diminuer le taux d’échec et le nombre de jeunes quittant l’école sans certification.

ORGANISATION

L'orientation vers la formation professionnelle se fait à la fin de la classe de 9e (3e année de l’enseignement secondaire technique) sur avis du conseil de classe, en fonction des résultats scolaires et des intérêts de l'élève.

Les critères d’admission pour les différentes formations professionnelles sont décrits dans la brochure "Que faire après la 9e?".

Il existe 3 voies de formation menant aux certifications suivantes:

  • le certificat de capacité professionnelle (CCP), qui remplace les anciens CITP et CCM (durée normale de formation : 3 ans) ;
  • le diplôme d’aptitude professionnelle (DAP), qui remplace l'ancien CATP (durée normale de formation : 3 ans) ;
  • le diplôme de technicien (DT)  (durée normale de formation : 4 ans).

La formation professionnelle peut se faire :

  • en régime concomitant : une partie de l’enseignement professionnel a lieu en organisme de formation (avec contrat d'apprentissage), l’autre partie (un à trois jours par semaine) dans un lycée technique ;
  • en régime mixte, l’apprenti fréquente les classes professionnelles d’un lycée technique à plein temps pendant une année et il accomplit le reste de sa formation en régime concomitant ;
  • en régime à plein temps, la formation se fait dans un lycée avec des périodes de stages avec une durée totale d’au moins 12 semaines (avec contrat de stage).

 

La formation professionnelle se fonde sur le développement des compétences.

Pour chaque formation est défini l'ensemble des compétences que l’élève doit avoir acquises en fin de formation pour exercer un métier ou une profession. Ces compétences sont transposées dans les différents référentiels d'évaluation et les programmes de formation.

L’enseignement se fait dans le cadre de modules (et non pas par discipline). Chaque module vise le développement de plusieurs compétences et s'oriente vers des situations professionnelles concrètes. L’élève y apprend les connaissances théoriques tout comme leur application pratique.

Il existe trois types de modules :

  • les modules fondamentaux
    Ils sont obligatoires. En cas d’échec, ils doivent être rattrapés au semestre suivant (module de rattrapage).

  • les modules complémentaires
    Également obligatoires, en cas d’échec ils peuvent être rattrapés plus tard au cours de la formation et non pas directement au semestre suivant.

  • les modules facultatifs et préparatoires
    Ils élargissent le champ de la formation ou préparent à d'éventuelles études supérieures.

 

Évaluation fondée sur les compétences

L’enseignement se fait dans le cadre de modules. Dans chaque module, l'élève se soumet à une ou plusieurs évaluations qui vérifient s’il a acquis les compétences visées dans le référentiel d’évaluation du module.

Un module est réussi si l’élève a acquis 4/5 des compétences obligatoires. Un module est bien réussi ou très bien réussi si l’élève a dépassé le socle des compétences évaluées.

Le bulletin semestriel indique si les modules fréquentés sont non réussis, réussis, bien réussis ou très bien réussis. Il ne comporte plus de notes chiffrées. Le bulletin est accompagné d’un relevé des compétences qui précise les compétences acquises et non-acquises dans chaque module fréquenté.

Les modules professionnels réussis (ex. : appliquer les principes de la mécanique, appliquer les bases de la comptabilité générale, réaliser des illustrations par voie digitale, etc.) restent valides 5 ans après l’arrêt de la formation. Les modules de l’enseignement général (ex. : français, anglais, éducation à  la citoyenneté, à la santé) et de l’enseignement général spécifique (ex. : mathématiques, chimie, sciences naturelles, etc.), une fois réussis, restent valables tout au long de la vie.

Si l’élève n’a pas réussi un module, il a la possibilité de le rattraper sans pour autant être obligé de redoubler toute une année scolaire.

 

Réorientation des élèves

L’élève qui à la fin de la classe de 10e du DAP et à la fin de la classe de 10e et 11e du DT n’a pas réussi au moins 2/3 des modules obligatoires au programme est réorienté par le conseil de classe vers une autre formation, plus adaptée à ses capacités. Cependant, si à la fin de la classe de 10e du DT et du DAP, l’élève a réussi au moins la moitié des modules obligatoires au programme, il peut être autorisé par le conseil de classe à s’inscrire une seconde fois dans la même année d’études de la même formation. Dans ce cas, les modules déjà réussis ne sont pas pris en compte.

L’élève qui à la fin de la classe de 10e du CCP n’a pas réussi au moins la moitié des modules obligatoires au programme est réorienté par le conseil de classe vers une formation CCP mieux adaptée à ses capacités. Cependant l’élève qui n’a pas réussi la moitié des modules obligatoires à la fin de classe de 10e peut être autorisé par le conseil de classe à s’inscrire une seconde fois dans la même année d’études du même CCP. Dans ce cas, les modules déjà réussis ne sont pas pris en compte.

 

Projets intégrés

Chaque élève en formation DAP ou DT réalise un projet intégré intermédiaire au milieu de la formation et un projet intégré final en fin de formation.

Ces projets visent à contrôler si l’élève a développé, au-delà des compétences ponctuelles, les compétences complexes nécessaires pour résoudre une situation professionnelle réelle ou simulée. Un projet intégré peut s’étaler sur une durée maximale de 3 jours (24 heures).

 

Certification

La certification se fait sur base des modules réussis.

L’élève en formation CCP obtient le certificat s’il a réussi 90% des modules obligatoiresprévus.

L’élève en formation DAP ou DT obtient le diplôme s’il a réussi 90% des modules obligatoires et s’il a réussi le projet intégré. Par ailleurs, il doit avoir réussi tous les modules fondamentaux et peut avoir échoué au plus dans un seul module complémentaire par unité capitalisable.

Login Enseignants